Exemple, que je peux voir avec des enfants en hypnose : mon enfant est « Dys… » ou est-il, peut-être, juste un génie mal compris  ?

Au-delà du simple trouble de l’apprentissage, diagnostiqué en troubles « dys » ou non, il existe un cercle vicieux infernal où tout peut rapidement s’écrouler autour de l’enfant…

L’inconscient est un immense réservoir de ressources actives et de clés de résolutions profondes.

Pour changer le mode d’apprentissage d’un enfant dyslexique ou dyspraxique, il faudra reprogrammer le subconscient par le biais de stimulations fortes comme l’hypnose, soit par le biais d’un travail comportemental de répétitions comme le proposent la plupart des prises en charge autour des troubles « dys ».

Ainsi, l’hypnose est une solution « complémentaire » à ce travail de répétition, non seulement elle va l’appuyer en créant rapidement de nouveaux automatismes, mais elle va également permettre d’apporter des ressources.

Par le biais de l’hypnose thérapeutique, dite hypnose Ericksonnienne, nous pouvons entrer dans un dialogue avec notre inconscient afin de modifier notre comportement.

Le rôle de l’hypnose dans le cadre du sevrage tabagique ou confiance en soi, est le même avec la dyslexie et la dyspraxie, c’est une reprogrammation qui va permettre de modifier le comportement.

L’hypnose permettra donc de travailler sur la mise en place de meilleures stratégies pour les apprentissages mais également sur une remise à niveau de l’estime de soi.

 

TARIFS

  • 2h = 150 €