Edali Preloader

La déprime

Guillaume Siber - La déprime, la dépression
Guillaume Siber - La déprime, la dépression

Ancêtre de la psychothérapie, l’hypnose ne peut être que bénéfique pour traiter la dépression. Après plusieurs séances, le patient décide si cette voie lui convient. Il doit prende conscience que son désir de guérir et son imaginaire sont bien stimulés.

Dangers de la dépression

La déprime et surtout la dépression ne sont pas des affections à prendre à la légère. En effet, ce sont des troubles entraînant une réelle souffrance, à prendre en compte et à traiter pour éviter toutes ruminations pessimistes et surtout toutes pensées morbides.

La dépression immobilise le corps et la pensée, entraînant un fonctionnement en boucle de faible estime de soi , d’idées pessimistes et de sentiments de culpabilité.

Différents types de dépressions

Il y a autant de patients que de dépressions. Néanmoins, on en identifie trois différents types :

les dépressions névrotiques sans aucun lien causal bien identifié ;

les dépressions réactionnelles liées à un traumatisme ;

les dépressions masquées et somatiques, entraînant des maux divers comme le mal de tête, l’impuissance, des problèmes digestifs.

Le thérapeute déterminera d’abord de quelle dépression le patient est atteint.

Clef du succès, l’engagement du patient

Comme la plupart des thérapies utilisant l’hypnose, le plus gros du travail est basé sur une réelle envie de consulter et un besoin pour le patient d’aller mieux.

Le patient s’ engage donc pour une réussite. Il doit signifier qu’il élabore de nouveaux modes de pensée, qu’il a le désir de guérir et que son imaginaire est prêt à être stimulé. Ces conditions sont indispensables pour envisager une possible guérison.

Travail de l’hypnotiseur

Le thérapeute fait ressortir et amplifie le désir du patient de sortir de la crise en cours. La séance d’hypnose débute par un petit entretien .

Ce questionnement est important. En effet, il permet aussi d’orienter au mieux le patient vers le traitement et les suggestions les plus bénéfiques et de cibler le moment d’apparition de l’état dépressif.

Les réponses apportées permettent au thérapeute de tenter d’amplifier le début vers la guérison. Les suggestions thérapeutiques peuvent reposer sur :

une affirmation du Moi, permettant au patient de retrouver confiance en soi ;

la dé-somatisation prenant en charge la douleur ;

la relaxation aidant à se sentir mieux ;

de l’investigation, pour retrouver des faits récents apparentés à des faits passés traumatisants ;

l’analyse du vécu pour modifier certains comportements ;

ou encore le renforcement de l’idée de guérison pour changer lesdits comportements.

Durée d’une thérapie pour traiter la dépression ?

Une thérapie consistant à guérir par l’hypnose un patient de son état dépressif ne doit durer que trois à quatre séances dans la mesure où la dépression est récente et ponctuelle.

En cas de durée importante, d’une intensité des troubles élevée et d’une origine ancienne, les séances dureront un peu plus longtemps.

De plus, afin de s’orienter vers une pratique plus générale visant à apaiser des symptômes tels que le stress ou l’anxiété par exemple, il n’est pas exclu de prolonger ou d’espacer dans le temps les séances.

Le patient, s’il ne voit pas d’amélioration de son état malgré les tentatives de l’hypnotiseur pour lui suggérer la volonté guérir, peut alors décider d’arrêter ou de prolonger les séances d’hypnose.