Edali Preloader

Les difficultés psychologiques

Guillaume Siber - Les difficultés psychologiques
Guillaume Siber - Les difficultés psychologiques

Comment reconnaître ces troubles et surtout les combattre ?

Et en quoi l’hypnose peut être adaptée ?

Un Français sur trois est atteint d’affections psychiques au cours de sa vie, 20% de la population mondiale en souffre aussi. Au regard de l’ampleur du phénomène, peu de budget est consacré à la recherche de solutions thérapeutiques. La pose d’un diagnostic devient longue et incertaine.

Ces affections s’installent progressivement et silencieusement. De plus, ceux qui en sont atteint n’en sont généralement conscients que lorsque qu’un stade important est dépassé. Malgré tout et même à un stade mineur, ils handicapent la vie.

De nombreuses solutions existent, les médicaments, le suivi psychiatrique, l’hygiène de vie, les antidépresseurs. Mais et surtout aussi le recours à la méditation ou à l’hypnose. Ces techniques peuvent être associées ou suivies indépendamment.Dans tous les cas, elles seront adaptées à la gravité des troubles de leur pathologie.

D’une façon générale, médicaments prescrits par un médecin et chimie naturelle du cerveau peuvent traiter ces troubles. L’hypnose, l’hygiène de vie, la méditation, prolongent les thérapies médicales et stimulent l’arsenal chimique du cerveau.

Par contre, anticiper à un stade précoce ce trouble est beaucoup plus simple et économise des années de souffrance et de handicap.

Différentes pathologies psychiques et solutions adaptées

Le corps humain rencontre ses limites pour combattre certains troubles psychiques graves ou pathologies. La consultation d’un médecin dans ce cas ou en cas de doute devient alors nécessaire.

Troubles psychiques exigeant une approche médical

Troubles graves relevant de la psychiatrie et ne pouvant faire l’objet des seules médecines douces. Ces dernières ne sont efficaces qu’en accompagnement pour aider à mieux vivre sa thérapie.

Addictologie à l’alcool et à la drogue

Troubles bipolaires qui se caractérisent par des pics émotionnels forts et des changements d’humeur. Les malades passent de phases d’excitation à des phases de dépressions. Pathologie considérée comme un véritable handicap, elle cause des parcours de vie chaotiques et amene parfois au suicide. Plusieurs années sont souvent nécessaires pour poser un bon diagnostic. La consultation d’un médecin est incontournable pour détecter les signes de cette pathologie. L’hypnose ne devient alors qu’une solution d’accompagnement avec l’accord du médecin.

Schizophrénie

trouble psychologique grave altérant l’identité, et amenant à des changements de personnalité à plusieurs degrés de gravité. Affectant l’inconsciemment des sujets, leurs conséquences exigent un suivi psychiatrique. L’utilisation de l’hypnose peut être alors contre-indiqué. Seul le psychiatre chargé du suivi peut donner son accord.

Psychopathie

caractérisée par une absence d’empathie envers les autres, une impulsivité et une instabilité psychologique. Il s’agit plus souvent de comportements inadaptés aux normes sociales. Différents degrés de psychopathie sont notés. De plus, les souffrances psychologiques peuvent être sous jacentes et la prise en charge doit être fait au niveau médical, social et psychologique

Cette liste n’est malheureusement pas exhaustive

Conséquences du stress et des troubles psychologiques sur le corps

L’origine et la conséquence de nombreux troubles psychologiques sont souvent occasionnés par un grand stress. C’est l’héritage génétique de l’évolution naturelle permettant aux espèces vivantes de s’adapter et de survivre. Après avoir colonisé la terre, l’homme a imposé son contrôle sur l’environnement. L’évolution technologique et sociale de l’homme a été bien plus rapide que son évolution génétique. Les menaces que l’homme peut rencontrer dans le monde moderne ne sont plus d’attaques physiques ou des menaces de mort. Les agressions modernes relèvent plus de la psychologie de multiples natures, pression sociale et professionnelle, manque de temps, peur de maladies, manque d’espace, bruit et la liste est longue.

Cependant une réponse de fuite ou de combat est la réaction adaptée de notre corps . Une augmentation de sang dans les membres inférieurs permettant de courir plus vite Mais elle n’est pas adaptée à une situation de stress lors d’une réunion professionnelle. Génétiquement, notre organisme n’est pas adapté pour lutter contre le stress moderne. Seules quelques personnes développent naturellement de nouvelles capacités pour ne pas en souffrir et d’autres ne trouvent pas seules les clés de cette adaptation.

Dans certaine situation de stress, le cerveau donne aux glandes surrénales l’information de produire du cortisol, appelée hormone du stress. Une augmentation de l’adrénaline est aussi faite. Cette première hormone va transformer les graisses en sucre pour fournir de l’énergie. En cas de stress prolongé le cortisol, puissant anti-inflammatoire, devient inactif par effet d’accoutumance. Face aux maladies, l’organisme s’affaiblit et devient plus fragile. Un cercle vicieux s’installe alors provoquant des inflammations déclenchant elles-mêmes l’action des cytokines qui provoquent une réponse de stress au cerveau. Lorsque ce niveau est atteint, l’organisme est tellement affaibli qu’il favorise l’arrivée de maladies et de troubles psychotiques.

L’hypnose et la lutte contre les troubles psychologiques et le stress

Avec l’accord du médecin traitant, L’hypnose est un bon accompagnement des troubles psychologiques nécessitant un suivi médical. Pour des troubles comme la dépression, le stress, Tics, comportement, TOC, troubles post-traumatiques, l’hypnothérapie aide les patients à surmonter la maladie.

Souvent conscients de la problématique, nous nous focalisons malgré tout sur elle. Un patient testant une solution ne fonctionnant pas, a tendance à dire qu’elle a été mal appliquée et qu’il faut recommencer. Certains biais cognitifs nous amènent à répéter des stratégies d’échec.

Il est primordial de prendre du recul par rapport à nos façons d’agir et de penser. L’hypnose active notre imagination et décale nos états de conscience habituels pour prendre le recul nécessaire. Nous savons tellement de choses que nous ne savons pas. Un certain nombre de réflexes génétiques et héréditaires peut être activés à un niveau inconscient. L’hypnose décale notre façon de pensée, mais n’offre pas de recette logique pour agir à un niveau supérieur au problème. Le praticien a des solutions au regard de sa propre expérience, mais non par rapport à celle du patient traité. Son rôle est alors de changer la façon de pensée de la personne traitée pour qu’elle trouve sa solution. Une séance d’hypnose active ses ressources faisant émerger des déclics conduisant à trouver la solution.

Juste en agissant sur la pensée, les émotions vont modifier le fonctionnement du cerveau et rétablir un équilibre physiologique. En dirigeant l’imagination, on modifie les ressentis, le stress et on brise le cycle du stress et donc on retrouve une meilleure santé psychique.

Solution possible

Pour le stress, de nombreuses techniques existent en hypnose. Des techniques de deuil, de régression, de ligne du temps, de revivre différemment une période du passé, des techniques basées sur la motivation, des techniques de recadrage et d’autres, beaucoup plus oniriques, voire des expériences métaphysiques comme celles consistant à revivre des vies antérieures. Ses solutions invitent à une expérience émotionnelle forte bousculant le cycle des troubles installés. Ces expériences orientent sur la solution et moins sur le problème. Elles sont donc motivantes et agréables même si l’on doit passer par les premières émotions, tristesse, colère, peur, pour les revisiter ensuite.

Les émotions activées par une problématique ressemblent à une ornière, un chemin que ne pouvant être quitté et duquel en nous portant, l’hypnose nous invite à une autre direction, un autre horizon.

Lors la première séance, l’objectif se polarise naturellement vers la recherche d’une solution.